Mougni Baraka a par annoncé de nouvelles actions, dans tous les chefs-lieux du pays

Les Comores dans l’attente des résultats définitifs de la présidentielle du 24 mars. C’est la Cour Suprême qui doit les proclamer. Après un scrutin contesté, le président Azali avait été déclaré vainqueur avec 60% des voix par la Commission électorale.

Un pourcentage que les candidats d’opposition, sous la bannière du Conseil national de transition (CNT) contestent toujours. Son président, Mohamed Soilihi, alias Campagnard, est toujours en détention.

Le CNT a répondu par la voix de Mougni Baraka Said Soilihi. L’ancien gouverneur affirme que l’organisation n’a jamais tenté d’action militaire, ni planifié les violences de jeudi. « Que le pouvoir fournisse des preuves car les accusations, tout le monde peut en faire », a t-il ajouté.

Mougni Baraka Said Soilihi a par ailleurs annoncé de nouvelles actions, dans tous les chefs-lieux du pays, à partir d'aujourd'hui dimanche, des actions surtout « religieuses » dans un premier temps, sans en dire plus, avant de conclure qu’il s’attendait à « être arrêté » à tout moment. Par RFI

élections_présidentielles AZALI_Assoumani élections candidats
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Pas encore d'évaluations
Auteur
(0 rate)
Exposition
(0 rate)
Actualité
(0 rate)
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Post your comment to communicate and discuss this article.

Aucun résultat trouvé.