Mohéli: Formation des prestataires de service sur la Santé des adolescents

La Direction de la santé familiale en collaboration avec la Direction régionale de la santé de Mohéli, appuyées par l’Organisation Mondiale de la Santé, ont organisé du 05 au 08 mars 2019, un atelier de renforcement des capacités des prestataires de service sur les problèmes liés à la santé des adolescents.

L’OMS, partenaire technique et financier, a placé la santé des adolescents au centre des préoccupations mondiales. « Les adolescents sont la génération des ODD et seront les décideurs de demain », a expliqué le Dr Hissani ABDOU BACAR du Bureau pays.

Le Gouvernement comorien à travers notre Ministère considère la santé de la mère, du nouveau-né, des enfants et des adolescents comme priorité N°1 dans son plan national de développement.

Plusieurs actions ont été prises au cours de ces dernières années pour doter le pays d’une 
stratégique nationale sur la santé des adolescents. Selon toujours le Directeur régional de la Santé de Mohéli, « cet atelier de formation rentre dans le cadre du renforcement des capacités de 25 prestataires de service pour mieux prendre en charge l’adolescent dans sa globalité », a-t-il fait savoir.

Au cours de cette formation, les formateurs ont insisté sur le fait que l’adolescence est une 
étape importante de la vie d’un individu. L’adolescent n’est plus un enfant et n’est pas 
encore un adulte. C’est ce que décrit la définition de l’OMS tout en précisant que l’âge de l’adolescent est compris entre 10 et 19 ans. Il y a dans cet espace une étape importante de transformation physique, biologique et émotionnelle.

Tout au long des quatre jours de formation, les prestataires de service ont reçu les informations nécessaires pour qu’ils puissent connaitre au mieux les caractéristiques de 
l’adolescence et du développement des adolescents, qu’ils soient plus sensibles au besoin des adolescents et enfin, d’être en mesure de fournir des services de santé conviviaux et adaptés aux adolescents.

Ministère

adolescents santé Mohéli OMS
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Auteur
(0 rate)
Exposition
(0 rate)
Actualité
(0 rate)
3 revues en mars
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Comments are designed to communicate and discuss the features of an enterprise or event, as well as to find out the interesting questions on it.

Politique
Le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération internationale se réjouit du climat de sérénité dans lequel se sont déroulées les élections du dimanche 24 mars sur l’ensemble du territoire national.  Il déplore, cependant, les actes de sabotage et les diverses manœuvres orchestrées par certains candidats dans l’objectif d’entacher la crédibilité du processus électoral. Il regrette les incidents ayant été enregistrés lors du scrutin, particulièrem...
Société
Le candidat au gouverneur de Mwali, Saïd Baco Attoumane, revendique déjà la victoire à Mwali. Avant même la proclamation des résultats par la commission électorale Insulaire Indépendante, Saïd Baco Attoumane annonce déjà la victoire. habarizacomores
Société
Une manifestation dirigée ce matin, à Moroni par les 12 candidats de l'opposition, contre les élections du dimanche 24 mars 2019. Vidéo©Hayba fm Cliquez ici pour voir la vidéo https://www.facebook.com/COMOROS24.France/videos/537851859955092/
Politique
Mutsamudu: Selon deux présidents de bureaux de vote à Missiri, la commission électorale d’Anjouan a ordonné hier la fermeture des bureaux à 17H, soit une heure avant le temps réglementaire. Cette décision serait motivée par des « raisons sécuritaires ». Les urnes sont acheminées à la gendarmerie où auront lieu les dépouillements. ©Masiwa
Politique
Conférence du ministre de l'intérieur, Mohamed Daoudou alias Kiki. Le ministre de l'intérieur dénonce les manipulations et coups tordus des candidats de l'opposition. Pour lui, les élections se sont bien déroulés malgré quelques incidents et il n'y a eu aucun mort à Anjouan. «On est dans un petit pays. S'il y'a eu un mort dans un village ou ville, au moins sa famille est au courant et n'en parlons plus les habitants. Je défie quiconque donnera un nom d'une...
Politique
L’élection présidentielle anticipée aux Comores, dont le premier tour se tient dimanche 24 mars, est loin de faire l’unanimité dans cet archipel de l’océan Indien. Le président sortant, Azali Assoumani, y est accusé par l’opposition de mener un « coup d’Etat institutionnel ». Les douze adversaires du chef de l’Etat dans ce scrutin ont dénoncé dimanche un « coup d’Etat » électoral et appelé le peuple « à résister » et à se « mobiliser » contre des fraudes e...
Politique
Conférence de presse du ministre de l'intérieur au sujet de la situation générale du double scrutin. Le Ministre de l'intérieur : "A part quelques incidents mineurs, les élections se déroulent normalement." Dans sa conférence de presse il a informé, que les urnes détruites à Anjouan ont été remplacées.habarizacomores Pour voir la vidéo, cliquez ici https://www.facebook.com/COMOROS24.France/videos/319071058796198/
Société
Deux bureaux de vote de Tsembehou sont saccagés par la population. Et pour cause, les urnes étaient déjà remplies de bulletins avant l’ouverture des bureaux. « Même les assesseurs n’avaient pas encore voté ». Les forces de sécurité ont utilisé des balles réelles qui ont entraîné 3 blessés graves. Selon les habitants, deux par « balles réelles » et un autre par une grenade lacrymogène. Masiwa Komor Pour voir la vidéo, cliquez ici https://www.facebook.com/C...
Politique
Ce 24 mars 2019 débute le premier tour des élections anticipées. Les Comoriens sont appelés aux urnes pour élire le président de la république et les gouverneurs des îles. A Ngazidja, dans la région de Bambao, tout se déroule dans le calme et la sérénité. A Vouvouni, les 4 bureaux de votes ont ouvert à 7h 30, après l'arrivée des urnes à 6h45. Des bureaux qui ont acceuilli les premiers votants dès 8h00. La situation est calme malgré quelques bousculades.  A...