Mise en place d'une commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés aux Comores

Une cérémonie de mise en place de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés a eu lieu de ce matin en présence du Chef de l’Etat, de plusieurs personnalités de la société civile et du monde politique et du Corps diplomatique.
Le Grand Cadi qui a pris la parole le premier pour rappeler que les droits de l’homme, notamment de la femme sont bien clairs dans le Saint Coran. « Les diffamations les calomnies, les rumeurs sont interdites dans l’Islam et certains semblent l’oublier ou l’ignorer, et cela est inacceptable. C’est pourtant la base des Droits Humains » a dit le Grand Cadi.
Et avant que le Président de la République prenne la parole, le Ministre de la Justice et la Présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés ont pris la parole pour expliquer le rôle d’une telle institution dans un Etat de droit.
Et enfin le Chef de l’Etat s’est exprimé pour d’abord dire l’importance d’un tel évènement dans notre pays. Une institution nécessaire dans le vivre ensemble, qui doit faire comprendre que le citoyen a des droits mais aussi et surtout des devoirs.
Le Président de la République a attiré l’attention de la CNDHL et de la Presse sur la culture du mensonge et la campagne de dénigrement de notre pays notamment dans les réseaux, devenus un lieu de non droit. 
Il a enfin demandé à la presse de faire respecter ce noble métier et de ne pas laisser de pseudos journalistes ternir l’image d’un métier.
Biet salam

Moroni Cérémonie Droits Libertés
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Auteur
(0 rate)
Exposition
(0 rate)
Actualité
(0 rate)
18 revues en mars
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Comments are designed to communicate and discuss the features of an enterprise or event, as well as to find out the interesting questions on it.

Politique
Le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération internationale se réjouit du climat de sérénité dans lequel se sont déroulées les élections du dimanche 24 mars sur l’ensemble du territoire national.  Il déplore, cependant, les actes de sabotage et les diverses manœuvres orchestrées par certains candidats dans l’objectif d’entacher la crédibilité du processus électoral. Il regrette les incidents ayant été enregistrés lors du scrutin, particulièrem...
Société
Le candidat au gouverneur de Mwali, Saïd Baco Attoumane, revendique déjà la victoire à Mwali. Avant même la proclamation des résultats par la commission électorale Insulaire Indépendante, Saïd Baco Attoumane annonce déjà la victoire. habarizacomores
Société
Une manifestation dirigée ce matin, à Moroni par les 12 candidats de l'opposition, contre les élections du dimanche 24 mars 2019. Vidéo©Hayba fm Cliquez ici pour voir la vidéo https://www.facebook.com/COMOROS24.France/videos/537851859955092/
Politique
Mutsamudu: Selon deux présidents de bureaux de vote à Missiri, la commission électorale d’Anjouan a ordonné hier la fermeture des bureaux à 17H, soit une heure avant le temps réglementaire. Cette décision serait motivée par des « raisons sécuritaires ». Les urnes sont acheminées à la gendarmerie où auront lieu les dépouillements. ©Masiwa
Politique
Conférence du ministre de l'intérieur, Mohamed Daoudou alias Kiki. Le ministre de l'intérieur dénonce les manipulations et coups tordus des candidats de l'opposition. Pour lui, les élections se sont bien déroulés malgré quelques incidents et il n'y a eu aucun mort à Anjouan. «On est dans un petit pays. S'il y'a eu un mort dans un village ou ville, au moins sa famille est au courant et n'en parlons plus les habitants. Je défie quiconque donnera un nom d'une...
Politique
L’élection présidentielle anticipée aux Comores, dont le premier tour se tient dimanche 24 mars, est loin de faire l’unanimité dans cet archipel de l’océan Indien. Le président sortant, Azali Assoumani, y est accusé par l’opposition de mener un « coup d’Etat institutionnel ». Les douze adversaires du chef de l’Etat dans ce scrutin ont dénoncé dimanche un « coup d’Etat » électoral et appelé le peuple « à résister » et à se « mobiliser » contre des fraudes e...
Politique
Conférence de presse du ministre de l'intérieur au sujet de la situation générale du double scrutin. Le Ministre de l'intérieur : "A part quelques incidents mineurs, les élections se déroulent normalement." Dans sa conférence de presse il a informé, que les urnes détruites à Anjouan ont été remplacées.habarizacomores Pour voir la vidéo, cliquez ici https://www.facebook.com/COMOROS24.France/videos/319071058796198/
Société
Deux bureaux de vote de Tsembehou sont saccagés par la population. Et pour cause, les urnes étaient déjà remplies de bulletins avant l’ouverture des bureaux. « Même les assesseurs n’avaient pas encore voté ». Les forces de sécurité ont utilisé des balles réelles qui ont entraîné 3 blessés graves. Selon les habitants, deux par « balles réelles » et un autre par une grenade lacrymogène. Masiwa Komor Pour voir la vidéo, cliquez ici https://www.facebook.com/C...
Politique
Ce 24 mars 2019 débute le premier tour des élections anticipées. Les Comoriens sont appelés aux urnes pour élire le président de la république et les gouverneurs des îles. A Ngazidja, dans la région de Bambao, tout se déroule dans le calme et la sérénité. A Vouvouni, les 4 bureaux de votes ont ouvert à 7h 30, après l'arrivée des urnes à 6h45. Des bureaux qui ont acceuilli les premiers votants dès 8h00. La situation est calme malgré quelques bousculades.  A...