Les Comores ont demandé à la CAF des explications quant à une éventuelle disqualification du Cameroun pour la CAN 2019

Les Comores ont demandé à la CAF des explications quant à une éventuelle disqualification du Cameroun pour la CAN 2019.

Moins d’une semaine après la décision de la Confédération africaine de football de retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, l’onde de choc continue de se faire sentir sur le football africain. Jusqu’aux Comores, versées dans le groupe des éliminatoires que les Lions Indomptables.

« Nous demandons l’application du règlement, et plus précisément l’article 92, qui veut qu’un pays qui se voit retirer l’organisation de la CAN ne participe pas à l’édition en question », a indiqué jeudi Saadi Ben Amir, le manager général des Comores, invité de Radio Foot Internationale sur RFI. 

« La logique voudrait que, le Cameroun étant dessaisi, le Cameroun soit mis hors-course. Et si finale il y a, elle devrait se jouer entre les Comores et Malawi. » Dans cette hypothèse, les Cœlachanthes devraient compter sur une défaite des Flames face au Maroc. Si match nul il y avait, l’égalité leur serait en effet défavorable, suite aux résultats des deux confrontations (1-0 pour le Malawi chez lui, 2-1 pour les Comores à Moroni).

LA RÉPONSE DE LA CAF ATTENDUE

Nous n’en sommes pas encore là. « J’ai eu mon président ce matin. Il a envoyé un courrier à la CAF pour demander des éclaircissements, a poursuivi Saadi Ben Amir. Nous attendons une réponse. » Il paraît peu probable que la Confédération donne une suite positive à une requête allant dans le sens d’une application stricte du règlement, comme ce fut le cas lors des derniers retraits d’organisation, en premier lieu dans le cas de la CAN 2015 au Maroc. Le royaume avait alors contesté sa suspension devant le TAS et obtenu gain de cause. De quoi échauder la CAF ? 

Le discours d’Ahmad laisse en tout cas penser que la décision de retirer la CAN 2019 au Cameroun n’est qu’une manière d’ôter provisoirement au pays son statut d’organisateur, d’où cette non-application stricte de l’article 92. Les Comores joueront donc certainement leur avenir en mars prochain sur le terrain du Cameroun, où une victoire leur garantirait la qualification (si l’on reste sur un groupe à quatre équipes).

PATRICK JUILLARD ©football365.fr

tortues police Itsandra Madagascar
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Auteur
(0 évaluation)
Exposition
(0 évaluation)
Actualité
(0 évaluation)
21 revues en janvier
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Comments are designed to communicate and discuss the features of an enterprise or event, as well as to find out the interesting questions on it.

Société
Halte à l'extraction du sable côtier ! Ce lundi plusieurs personnes ont été interceptées par la Gendarmerie Nationale avec des sacs de sable et de graviers, sur le long du littoral Mutsamudu - Sima - Pomoni. Cette zone est, rappelons-le, la plus exposées aux inondations et pourtant plus touchée par l'extraction de sable. L' extraction des agrégats côtiers est illégale, car amplifie l'érosion côtière et accentue la montée de la mer. Ce phénomène met en dang...
Société
Vu les grosses pluies du Dimanche au Lundi 21 Janvier 2019 entraînant de grosses pertes matérielles dans la région de Bambao, EDA n’a pas été épargnée. Le réseau électrique alimentant toutes les régions depuis Gege-Domoni-Nioumakele(Mremani -Mramani), Pomoni-Lingoni jusqu’à Moya a été sérieusement endommagé. Depuis hier matin, la Société EDA a déployé ses équipes et les moyens qu’il faut pour vite rétablir la situation. habarizacomores
Politique
Le Président Azali Assoumani, comme beaucoup de présidents du contient africain, a participé à l'investiture du nouveau président de Madagascar samedi dernier. Andry Rajoelina a tenu à remercier son homologue comorien pour s'être déplacer pour l'occasion. « Le président des Comores a aussi fait le déplacement, un pays voisin et ami. Nous lui sommes très reconnaissants d’avoir fait le voyage.» habarizacomores
Politique
Les listes électorales définitives pour chaque bureau de vote, sont affichées dans toutes les localités du pays depuis le vendredi 18 janvier dernier. il s'agit du résultat du recensement exceptionnel ouvert depuis septembre 2018 est fermé par arrêté le 24 décembre dernier. Le Nouveau Fichier électoral National compte ainsi, 308311 électeurs, dont 21 144 à Mwali; 123 925 à Ndzuwani et 163 242 à Ngazidja. Les Bureaux de votes sont au Nombre de 731, dont 48...
Politique
Deux candidats ont déposé ce matin leur dossier de candidature à la présidentielle de mars prochain. Il s'agit de Bourhane Abdallah, un entrepreneur qui vit à Mayotte et Jaffar El-Macelie, un membre du parti JUWA. habarizacomores
Politique
Après avoir assisté à l'investiture du Président de la République de Madagascar Andry Rajoelina, samedi 19 janvier 2019, le Président de l'Union des Comores est arrivé à Paris (France) ce lundi 21 janvier 2019 pour une visite de travail de 5 jours.Beit Salam
Politique
Après les dossiers de candidatures de Maitre Said Larifou pour le Ridja et de Mohamed Ali Soilihi dit Mamadou pour l'Union de l'opposition, la mouvance présidentielle vient de déposer à la cour suprême le dossier de candidature du président Azali Assoumani. habarizacomores
Politique
Le chef de l'opposition et ancien candidat à la présidentielle de 2016, Mohamed Ali Soilihi dit Mamadou, est en résidence surveillée depuis des semaines, dans le cadre de l'enquête sur les fonds de la Citoyenneté économique. Malgré cela, l'ancien Vice-président veut conquérir Beit salam après avoir échoué en 2016 contre l'actuel président Azali Assoumani.  Son dossier de candidature vient d'être déposé à la Cour Suprême par des membres de l'Union de l'oppo...
Société
Attention. La circulation est très perturbée dans le nord d'Anjouan à cause des intempéries. Nous appelons à la prudence. Nous rappelons aussi aux conducteurs qu'en période de fortes pluies, une vitesse trop élevée peut entraîner des risques de dérapage et d'accidents. Pour ceux qui sont en milieu urbain, respectez la distance de sécurité avec le véhicule qui vous précède. ©Gendarmerie