La France a une vraie dette envers les Comoriens qui ont sacrifié leur vie pour elle

Parmi tant d'autres festivités pour commémorer le Centenaire de l'Armistice qui marquait le fin de la première guerre Mondiale, l’ONG Ulanga, l’Alliance française et l’Ambassade de France auprès de l’Union des Comores ont organisé une exposition relatant la participation des soldats comoriens dans cette guerre dont un nombre considérable de comoriens ont perdu la vie.


« 250 000 soldats africains noirs ont combattus sur notre sol et 27 000 d’entre eux ont fait le sacrifice de leur vie », reconnaît l’Ambassadrice de France à Moroni lors d'une exposition relatant la participation des combattants comoriens dans la première Guerre Mondiale. C'est pourquoi Jacqueline Bassa-Mazzoni admet que le peuple français a « une vraie dette » envers tous ces tirailleurs et tous ces peuples qui ont fait les rangs pour faire face à l’ennemie d’alors. Les Comores qui faisaient partie de l'empire coloniale français a aussi envoyé ses enfants au front. Pourtant, jusqu’à la mise en place de l’association des anciens combattants comoriens, le nombre de tirailleurs comoriens érigés dans les rangs des Malgaches n’était pas connu. Mais cela n'a pas empêché la diplomate française de leur rendre un grand hommage et saluer à cet effet la création de ce collectif d’anciens combattants.
Dans cette cérémonie à l'occasion du centenaire de l'Armistice, le Directeur de Cabinet chargé de la Défense a avancé des chiffres sur ces comoriens de la Première Guerre Mondiale. « Plus de 1300 comoriens ont bataillé aux côtés des tirailleurs Somaliens et d’autres au côté des malgaches. La présence comorienne est estimée à plus de 10%. A cette période, la population a été estimée à 100.000 habitants. Sur ce, les efforts fournis par les vaillants comoriens pour libérer la France prouvent un geste patriotique qui mérite toute reconnaissance », martèle Youssouf Mohamed Ali devant plusieurs personnalités comoriennes ou françaises et beaucoup de curieux venus découvrir ce pan de l'histoire que peu connaissent. « Cette commémoration doit montrer à nos descendants que pour instaurer la liberté et la paix dans le monde, les Comores ont pris part. Mais la France doit aussi comprendre que les comoriens ont laissé leur vie pour libérer [la] patrie », dixit ce premier collaborateur du chef de l'Etat avant d’expliquer que le seul contentieux entre les deux Etats reste l'occupation de l’Île comorienne de Mayotte.
Cette expo riche en enseignements est divisée en quatre parties. En visite guidée, Ahmed Ouleid, l'un des promoteurs de cet événement a expliqué la participation de tirailleurs comoriens à la Grande Guerre. Une occasion aussi de rappeler les origines des relations qui lient ces deux peuples. Les visiteurs de cette expo ont pu découvrir quelques identités de ces vaillants comoriens de la première Guerre à l’instar du prince Said Housseine Ben Said Ali, d’Oussoufa Mparavéma, d’Issilamou M’roivili, de Hamadi Karihila et bien d’autres jeunes comoriens qui ont laissé leur vie pendant la Guerre. Ils font donc partie des 9,7 millions de soldats morts durant la Guerre Mondiale entre 1914-1918 et dont près d’un million est issu de ce qui constituait alors l’Empire colonial français ont servi dans l’armée française au cours du 20ème siècle.
lagazettedescomores

Grande_Comore routes accident voitures Foumbouni France24
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Auteur
(0 évaluation)
Exposition
(0 évaluation)
Actualité
(0 évaluation)
17 revues en décembre
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Comments are designed to communicate and discuss the features of an enterprise or event, as well as to find out the interesting questions on it.

Politique
L'ancien vice-président et président de l'Union de l'opposition, Mohamedi Ali Soilihi poursuivi dans le dossier de la citoyenneté économique a vu sa résidence surveillée se durcir.   Auparavant , soumis à un contrôle chez le juge trois fois par semaine, à savoir lundi, mercredi et samedi, il s'y est rendu ce matin (Samedi 15 décembre).   Le juge Aliamani lui aurait notifié une interdiction de quitter son domicile, de rencontrer les protagonistes cités da...
Santé
Malgré une pluie torrentielle, la place est bien noire de monde. La cérémonie marquant la célébration de la journée mondiale de lutte contre le Sida vient de commencer.   Le Ministre Premier, assurant l'intérim du Président, est présent en compagnie de l'Administrateur de l'île d'Anjouan. Les Ministres de la Santé et de l'emploi sont également présentes. @Ministère
Société
A Ikoni, les gens ont trouvé ce matin, une voiture de l'ancien Vice-président Abdallah Said Sarouma, brûlée. Les avis divergent. Pour certains c'est un acte contre le pouvoir. Pour d'autres, la voiture a été trouvée à une autre place que celle où elle est garée d'habitude. Apparemment aucune porte n'a été forcée, le volant et les roues sont bien droits. D'où des soupçons de mise en scène. L'enquête nous le dira si enquête il y'a. ©Hayba fm
Société
Un bus en provenance de Mramani s'est renversé suite à un problème de freinage. Le conducteur aurait perdu le contrôle du frein et a du diriger la voiture de cette direction pour éviter une chute libre dans les versants du mont Hada. Heureusement qu'il y a eu que deux blessés légèrement et sont transportés vers l'hôpital de Domoni. https://www.facebook.com/COMOROS24.France/videos/1014615178734453/habarizacomores
Santé
Le Ministre Moustadrane Abdou assurant l'interim du Chef de l'État et Madame le Ministre de la Santé sont bien arrivés à Ndzouani ce matin pour participer à la cérémonie marquant la Journée Mondiale de lutte contre le VIH-SIDA. La cérémonie aura lieu à Moya cet après-midi inchallah. La Directrice Générale de l'Hôpital de Hombo est venue accueillir la délégation de Madame la Ministre.@Ministère
Politique
Le secrétaire d’Etat chargé de la Coopération auprès du ministre des Affaires étrangères, M. Djoumoi Saïd Abdallah, a rencontré mardi 11 décembre 2018 l'ambassadeur du Royaume d'Arabie saoudite auprès de l’Union des Comores, M. Hamad bin Mohammed Al-Hajri. M. Djoumoi Saïd Abdallah a salué la visite de l'ambassadeur et a salué les contributions historiques de l'Arabie saoudite aux Comores et la volonté du Royaume de développer les comores. Pour sa part, le...
Société
Scène de désolation à Kawéni. Jugées illégales, plusieurs habitations ont été détruites depuis mercredi sur les hauteurs de Kawéni à Mamoudzou. Les autorités de l’île ont continué hier poussant des familles avec enfants à la rue. Les passants n’en reviennent plus. Femmes et enfants sont laissés à l’abandon au bord de la route sans aucune possibilité de relogement. Des mamans avec bébé sur les bras, désemparés et des tôles posés sur le sol pour dormir. « On...
Santé
Le Directeur de cabinet Monsieur Mohamed Abdou Mhadjou se trouve actuellement dans la capitale éthiopienne pour assister à la Réunion de consultation de haut niveau avec les États membres de l'Union Africaine. Ce grand rdv entre dans le cadre de la ratification du Protocole à la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples relatifs aux droits des femmes en Afrique (Protocole de Maputo). Les célébrations du 15ème anniversaire du Protocole de Maputo...
Santé
L'Union des Comores a signé en 2015 le pacte mondial d'adhésion au Partenariat international pour la santé (IHP+) appelé aujourd'hui - CSU 2030. Ce Partenariat a pour objectif général de créer un mouvement dont le but est d'accélérer équitablement et durablement les progrès vers la Couverture Santé Universelle. Le secrétariat est assuré par l'Organisation Mondiale de la Santé et la Banque Mondiale au siège de Genève. En 2017, la date du 12 décembre a été p...