User views view_news rubric_id news_rubric_id 4

Le président de l’association "Schimet Mandela": Nous conseillons les jeunes comoriens de s'éloigner des conflits politiques entre l’autorité et l'opposition

Le président de l’association Shime Mandela a prononcé un discours le dimanche 21 octobre 2018 sur les enjeux  de la cohésion sociale et la jeunesse. Suite aux affrontements de la semaine dernière à Anjouan,  entre un groupe civil armé et l’armée nationale ont fait des morts et des blessés, Chahidi Ali a prononcé un discours pour montrer l’importance de la paix.

C’était le dimanche dernier, environ 10 heurs du matin, le président de Shime Mandela Chihidi Alia prononcé un discours sur la cohésion sociale et la jeunesse, basé surtout sur la paix. Dans son discours Chahidi Ali relatel’importance de la paix. «D’abord, l’association Shime Mandela a vue le jour le 6 janvier 2015, son objectif est de défendre l’idéologie et la philosophie de Nelson Mandela. C’est pour cela que je choisi ce discours de la paix, car c’est parmi le combat de Nelson Mandela.Il faut savoir que, le mois d’octobre, c’est le moi que, la paix a commencé de régner dans le continent africain, car le 16 octobre 1993, Nelson Mandela et Fréderic Declercont reçu le prix Nobel de la paix», qu'a dèclarè le président de Shime Mandela. «En effet, j’ai choisi de déplorer la paix dans mon discours pour montrer aux jeunes c’est quoi la paix ? La paix est une chose très chère et ça on ne l’achète pas.

Depuis notre indépendance, nos arrières grand père nous a laissé une richesse qui s’appellela « paix» elle estparmi notre grande richesse.D’ailleurs c’est pour cette raison que, nous avons beaucoup des visiteurs dans nos iles aux parfums », explique Chahidi Ali. «Ce qui s'est passé à Anjouan, est regrettable, cela ne ressemble pas à notre pays. Donc je tiens à rappeler les jeunes comoriens de ne pas entré dans un conflit politique, laissezle pouvoir central et l’union de l’opposition,car c’est un conflit politique c’est a eux de gérer », signale Chahidi Ali. «Je me souviens d’une expression comorienne qui dit « yeka mbe na mbe ngaziwanawo ye kunu ndeyiko wujoza ». Cela signifie que, si les grands politiciens combattent, c’est la population qui subit les coups. Pour cela je conseille les jeunes de nepasrentré dans ce piège », lance t- il. Ce dernier montre que: «nous somme tous de la même nation,pourquoi nous affrontons à cause des problèmes politiques qui engagent le pouvoir central et l’opposition. En tant que citoyen comorien et président de Shime Mandela, je tiens à dire de rester ensemble si nous voulons manifester il faut manifester pour l’intérêt commun ».

comores
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Auteur
(0 évaluation)
Exposition
(0 évaluation)
Actualité
(0 évaluation)
3 revues en février
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Comments are designed to communicate and discuss the features of an enterprise or event, as well as to find out the interesting questions on it.

Société
FINANCEMENT DES ELECTIONS « Notre pays dispose des moyens pour financer seul les élections » A quelques jours de l’ouverture de la campagne pour les élections harmonisées du 24 Mars prochain, le Ministre des Finances et du Budget, a affirmé dans un interview accordée ce mardi au journal LA GAZETTE des Comores, que « notre pays dispose des moyens pour financer seul les élections, toutefois, nous n’avons pas fermé la porte à toute aide venant de nos partenai...
Politique
FINANCEMENT DES ELECTIONS « Notre pays dispose des moyens pour financer seul les élections » A quelques jours de l’ouverture de la campagne pour les élections harmonisées du 24 Mars prochain, le Ministre des Finances et du Budget, a affirmé dans un interview accordée ce mardi au journal LA GAZETTE des Comores, que « notre pays dispose des moyens pour financer seul les élections, toutefois, nous n’avons pas fermé la porte à toute aide venant de nos partenai...
Politique
Treize candidats participeront à l'élection présidentielle anticipée du 24 mars aux Comores, a annoncé samedi la Cour suprême. Parmi les candidats retenus, seul le chef de l'Etat sortant Azali Assoumani est soutenu par un parti, la Convention pour le renouveau des Comores (CRC), les autres se présentant comme indépendants. La Cour suprême a décidé d'invalider sept candidatures, dont celles des deux principaux concurrents au président sortant: Mohamed Ali S...
Société
A Mutsamudu Anjouan, le "Président suppléant" Moustadroine Abdou a inauguré le bureau régional de l'Office National de la Vanille hier lundi 18 février 2019.Biet salam
Politique
Le "Président Suppléant" Mr Moustadroine Abdou a reçu à son domicile de Sima, en fin d'après-midi ce lundi 18 février 2019, une délégation de la localité de Sima. Il était question de la paix et la sécurité dans les prochaines échéances éléctorales.Beit Salam
Société
2 policiers de la PAF en garde à vue ; 2 adjoints de sécurité de la Police aux frontières qui travaillaient à l’aéroport de Pamandzi, ont été placés en garde à vue en début d’après-midi. Cela fait suite à une enquête en cours et pour lequel un juge a été saisi. Il pourrait s’agir d’un trafic de papiers entre Mayotte et Paris. Le parquet devrait communiquer dans les 24 ou 48h selon les conclusions de l’enquête. ©Mayotte 1ère
Santé
Le Ministère de la Santé, de la Solidarité, de la protection Socialebet de la Promotion du Genre a un nouveau Secrétaire Général. Il s'agit de Monsieur Jean YOUSSOUF jusqu'ici SG au Ministère de la justice, des affaires islamiques, de l'administration publique et des Droits humains. Monsieur Jean YOUSSOUF est un homme qui maîtrise parfaitement le Ministère de la Santé où il y était il n'y a pas bien longtemps. Le nouveau SG a déjà pris ses fonctions depuis...
Politique
Mohamed Ali Soilih alias Mamadou a déposé un recours à le section administrative et constitutionnelle de la cour suprême. L’audience aura lieu cet après-midi probablement à 16h. A suivre...
Société
Un corps d'un homme a été repêché ce dimanche au large de Foumbouni et Malé. L'homme mesurait 1m75 et pesait plus de 85 kg. Il était impossible d'identifier son corps. Le procureur de la République a été aussitôt informé et la brigade régionale, le COSEP et le comité croissant rouge se sont occupés de son enterrement. Notons que le corps ne répondait à aucun signalement de disparition. ©Gendarmerie