Les Comores progressent en matière d’intégration économique”

Le chef du bureau d’origine a participé à presque toutes les réunions techniques des experts organisées ces dix dernières années. Il revient sur les grandes réformes engagées par les Comores sans omettre les défis que le pays doit relever pour être en phase avec la politique d’intégration économique.

Tous les pays du continent font des efforts, chacun à son niveau et avec ses moyens, pour suivre le train de la zone de libre-échange continentale en Afrique (Zlecaf). Il y a les réformes standards que les douanes du continent doivent suivre pour répondre aux exigences de l’heure. Aux Comores, malgré la lenteur, bien des réformes ont été engagées depuis 2007, année pendant laquelle, le pays a exprimé son intention d’intégrer l’organisation mondiale du commerce (Omc) et devenir membre à part entière du marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa).

“Nous sommes passés du système Sydonia au système Sydonia++. Il y a eu des grands chantiers d’informatisation de tous nos systèmes d’information avec l’interconnexion qui nous permet d’assurer un meilleur parage des informations”, explique le chef de la Délégation des Comores au sein du Sous-comité, Abdou Raouf Afraitane.

"Aujourd’hui, nous sommes dans le système Sydonia Word, c’est une avancée majeure car ce nouveau système nous offre la possibilité de dématérialiser des procédures de dédouanement”, dit-il.

“Le pays a quand même fait des progrès en matière d’intégration économique, nous sommes en avance côté informatisation, aujourd’hui les usagers peuvent dédouaner leurs marchandises en ligne, ce qui n’était pas le cas il y a dix ans. Il y a aussi la libéralisation du secteur des transports”.
Les pays du continent sont appelés à mettre en œuvre les engagements contenus dans le protocole de Kyoto révisé de 2005, la Déclaration d’Arusha sur les bonnes pratiques en douane et l’Accord sur la facilitation des échanges (Afe) inspirés de la volonté de l’Organisation mondiale des douanes d’accompagner les douanes du continent à se moderniser. M. Afraitane revient sur l’élaboration des mesures d’éthique et de l’adaptation de la législation comorienne aux textes des organisations régionales et internationales.

«Les Comores ont réalisé d’importants travaux d’harmonisation des textes. Notre code des douanes est adapté aux ambitions de presque toutes les organisations, les codes des impôts et des investissements ont été révisés et adaptés », ajoute Abdou Raouf Afraitane qui souligne que le pays a également engagé des plans de formation à tous les niveaux pour améliorer les compétences des ressources humaines. “C’est un processus long qui exigera des réformes régulières et continues, tous les pays font leurs réformes propres mais il y a des obligations partagées”, dit-il, expliquant que le pays a mis en place des structures recommandées comme la Cellule d’analyse des risques sur la corruption ou encore le Comité sur la facilitation des échanges.

Pour autant, l’Union des Comores, au vu de sa taille économique et de son insularité, doit contourner des obstacles pour créer les conditions d’une vraie intégration. “Nous devons poursuivre le plan de mobilisation des infrastructures de base, les routes, les aéroports, les ports”, rappelle-t-il, regrettant une capacité toujours limitée de l’offre touristique. “Comment intéresser les gens pour venir chez nous ? Quelles activités à mettre en place pour intéresser les touristes et les investisseurs ? Que faut-il faire pour disposer d’infrastructures hôtelières suffisantes et répondant aux normes internationales ? Comment produire et exporter nos produits ? Comment réduire les coûts du fret ? Et que faire pour un système de santé fiable ?”, s’est interrogé Abdou Raouf Afraitane montrant que ce sont des questions à régler, Par AS.Kemba
Al watwan

économe Afrique intégration_économique
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Auteur
(0 rate)
Exposition
(0 rate)
Actualité
(0 rate)
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Post your comment to communicate and discuss this article.

Politique
La France a appelé aujourd'hui «l'ensemble des acteurs politiques» comoriens à la «plus grande retenue» et au «dialogue», après les violences liées à la réélection contestée du président Azali Assoumani. Paris «invite les autorités comoriennes, ainsi que l'ensemble des autres acteurs politiques, à faire preuve de la plus grande retenue et à régler leur différend par un dialogue inclusif», a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangè...
Société
Le 30e sommet arabe ordinaire s’est déroulé à Tunis alors que la région traverse un contexte difficile avec notamment des crises qui secouent de nombreux pays comme le Yémen, la Syrie et la Libye pour ne citer qu’eux. Les peuples arabes s’attendaient au moins à une réaction digne de ce nom après la récente décision du président américain Donald Trump de reconnaître la souveraineté de l’Etat sioniste sur le Golan syrien occupé. Cependant, les dirigeants ara...
Société
Les Comores sont toujours dans l’attente des résultats définitifs de la présidentielle du 24 mars. C’est la Cour suprême qui doit les proclamer. Après un scrutin contesté, le président Azali avait été déclaré vainqueur avec 60 % des voix par la Commission électorale. L’attente se vit dans un climat tendu depuis les violences, le jour du scrutin, et l’attaque du camp militaire de Kandani qui a fait trois morts. Par RFI
Politique
"Ces derniers jours, les Comores ont été le théâtre de graves tensions politiques et des actes de violence occasionnant des pertes en vies humaines. Ils font suite aux élections tenues le 24 et marquées, selon la déclaration conjointe des missions internationales d’observation électorale, par des irrégularités importantes mettant en doute la transparence et crédibilité du scrutin.   Face à cette situation, il importe que les autorités comoriennes ainsi que...
Politique
Le gouvernement comorien, représenté par le ministre de l’Intérieur, porte-parole du gouvernement, Mohamed Daoudou, le directeur de cabinet du président de la République chargé de la Défense, Youssoufa Mohamed Ali, et le secrétaire d’État chargé de la Coopération internationale, Djoumoi Saïd Abdallah, a rencontré tous les ambassadeurs, consuls et représentants des organismes internationaux accrédités à Moroni, en début de la journée du vendredi 29 mars der...
Société
Près de 2000 comoriens manifestent en ce moment Porte d'Aix à Marseille pour protester contre la réélection du colonel Azali à la tête du pays. Une réélection entachée d'irrégularités.   Le Collectif des Comoriens de l'extérieur a appelé l'ensemble de la communauté à manifester pour dire non à "la dictature du colonel Azali aux Comores". A Marseille ou réside la plus importante communauté de comoriens de France, ils sont 2000 actuellement rassemblés porte...
Politique
TUNIS, 31 mars 2019 (TAP)- Mohamed El-Amine Souef, ministre comorien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a déclaré, dimanche, à Tunis, que la région arabe vit une conjoncture délicate qui nécessite une intervention urgente de la part des dirigeants arabes pour faire face aux menaces à la sécurité et pour réaliser les aspirations des peuples à la prospérité.   Il a appelé les leaders arabes, dans son discours prononcé à l'occasion a...
Société
La majorité cherche à faire monter la pression autour du CNT. Le directeur de campagne du président Azali a lancé, ce samedi 30 mars, de graves accusations contre l’organisation d’opposition. Selon Houmed Msaidie, le mouvement serait coupable de complot afin de renverser le pouvoir, notamment pour avoir synchronisé, jeudi, l’évasion du commandant Faissoal Abdou Salam, l’attaque du camp militaire de Kandani ainsi que l’intrusion d’individus à l’ambassade de...
Société
Des comoriens de la diaspora manifestent à MarseilleHabarizacomores Cliquez ici pour voir la vidéo https://www.facebook.com/COMORES24.France/videos/975406149328188/