Eau et électricité : Deux nouvelles sociétés à la place de la Ma-Mwe

Quatre mois après l’arrêté portant attribution aux sociétés Ma-mwe et Eda la gestion de l’eau sur l’ensemble du territoire de l’Union des Comores, un décret vient de tomber pour la création de deux nouvelles sociétés, Sonelec (société nationale de l’électricité) et Sonede (société nationale d’exploitation et de distribution des eaux).

Partout murmurait-on, ces derniers temps, la scission de la société comorienne de l’eau et de l’électricité (Ma-mwe). Chose confirmée par le patron de ladite société, Abdou Saïd Mdahoma, durant un entretien accordé à Al-watwan hier, mercredi 19 septembre. Les décrets portant cette scission sont tombés depuis jeudi 6 septembre et Ma-mwe se scinde en deux sociétés, l’une de l’électricité et l’autre de l’eau. Elles seront respectivement appelées Sonelec (société nationale de l’électricité) et Sonede (société nationale d’exploitation et de distribution des eaux).

Le jeudi 6 septembre, après la signature des deux décrets par le chef de l’Etat, le directeur général de Ma-mwe et celui de l’eau ont été reçus à la présidence pour être informés de la nouvelle. Selon Abdou Saïd Mdahoma, certes l’idée de partager existait depuis longtemps, mais elle est aussi une recommandation reformulée par les partenaires internationaux afin de renforcer le secteur de l’énergie au niveau national.

Nazir Nazi

Sociétés Ma-mwe directeur Comores Sonelec Sonede
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Pas encore d'évaluations
Auteur
(0 rate)
Exposition
(0 rate)
Actualité
(0 rate)
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Post your comment to communicate and discuss this article.

Aucun résultat trouvé.