Retour du chef de l’Etat à Moroni : Azali Assoumani a plaidé pour un transfert de compétences

Le chef de l’Etat, Azali Assoumani, a regagné Moroni hier après avoir pris part au IIIème sommet du Forum sur la coopération sino-comorienne. A l’occasion de cet important sommet, le président a rencontré différents chefs d’Etat du continent avec lesquels il a échangé sur la situation politique du pays et les engagements pris pour asseoir la stabilité et la cohésion institutionnelles. Azali Assoumani a mis à profit son séjour à Beijing pour défendre son cher projet de faire des Comores un pays émergent à l’horizon 2030. Le président de la République reconnait la place du capital humain dans le processus de développement du pays. Il a multiplié les rencontres avec de nombreux investisseurs et hommes d’affaires chinois sollicités pour venir prospecter le marché comorien.

Le président de la République, Azali Assoumani, est de retour à Moroni après avoir pris part au IIIéme sommet du Forum sur la coopération sino-africaine tenu à Beijing du 3 au 4 septembre dernier. Dès sa descente sur le tarmac de l’Aéroport International Moroni Prince Said Ibrahim, le chef de l’Etat a reçu les honneurs militaires avant de s’offrir, comme à l’accoutumée, un bain de foule. Dans son discours prononcé à Beijing lors la clôture du sommet, le président Azali Assoumani a réaffirméla décision de son pays «de rejoindre le cercle des pays émergents à l’horizon 2030».

De ce fait, le chef de l’Etat a sollicité l’appui de la Chine, «notamment pour la réalisation de grandes infrastructures de base dans les domaines aéroportuaire, portuaire, routier, touristique, agroalimentaire et hôtelier, des télécommunications ainsi qu’énergétiques». Convaincu que l’objectif ne sera pas atteint sans une main d’œuvre qualifiée, le président Azali Assoumani a plaidé pour un transfert de compétences et de technologies pour permettre au pays de «disposer de ressources humaines hautement qualifiées et formées dans les spécialités couvrant l’ensemble de ces domaines prioritaires pour le développement». Le président de la République a remercié, à cette occasion, les «amis chinois et africains, de m’avoir accompagné dans le référendum qui s’est bien déroulé dans mon pays, et je vous demande de bien vouloir nous accompagner dans les prochaines élections présidentielles et des gouverneurs, pour qu’elles se déroulent dans de très bonnes conditions».

Dans son discours, le chef de l’Etat comorien a lancé un plaidoyer en faveur des Petits Etats insulaires en développement (Peid), comme il l’avait fait au cours du sommet de l’alliance solaire internationale le 11 mars dernier à New Delhi. «Nous saluons l’initiative du G20 pour soutenir l’industrialisation en Afrique et dans les pays les moins avancés, et exhortons les pays développés à honorer leurs engagements en matière d’aide publique au développement, il me paraît nécessaire de réitérer la nécessité d’accorder une attention particulière aux Petits pays insulaires en développement», a-t-il soutenu.

Sourses:alwatwan

Chine Xi Jinping à l’horizon 2030 Président Beijing Comores,
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Pas encore d'évaluations
Auteur
(0 rate)
Exposition
(0 rate)
Actualité
(0 rate)
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Post your comment to communicate and discuss this article.

Aucun résultat trouvé.