Le corps électoral convoqué pour un référendum constitutionnel le 30 juillet 2018

Le chef de l'Etat a convoqué le corps électoral en vue de se prononcer sur la révision de la constitution, dans un décret signé, ce lundi 30 avril.


Moins de 48 heures après avoir fait part à la Nation de son initiative de lancer le processus de la révision constitutionnelle préconisée par « les Assises Nationales », le chef de l'Etat a convoqué le corps éléctoral pour un réfrendum constitutionnel le 30 juillet.

La campagne électorale sera ouverte du 30 juin au 28 juillet 2018, selon le décret sorti ce lundi.

Si l’on s’en tient aux recommandations des assises, le texte qui sera soumis au peuple devrait proposer de remodeler la présidence tournante pour permettre au président sortant de se présenter et que l’élection primaire au niveau insulaire soit remplacée par une élection générale à deux tours et sur l’ensemble du territoire national.

Au niveau des îles, le projet de révision devrait proposer que les gouverneurs puissent gouverner sans commissaires et que les conseils des iles soient remplacés par les conseils communaux.

« Dans le cas où, le référendum obtient l’adhésion de la population, des élections présidentielles auront lieu non pas en 2021 mais en 2019 », a révélé le chef de l’Etat ce dimanche.

Il a laissé entendre qu’en cas de victoire du « Oui », ceux qui ont des mandats devraient démissionner et se présenter à nouveau s’ils le désirent.
al watwan

Azali_Assoumani corps_électora
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Pas encore d'évaluations
Auteur
(0 rate)
Exposition
(0 rate)
Actualité
(0 rate)
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Post your comment to communicate and discuss this article.

Aucun résultat trouvé.