Affaire Semlex : Souef Mohamed El-Amine évoque la possibilité de résilier le contrat

L’entreprise belge, Semlex est sur le devant de la scène médiatique depuis les révélations de l’agence Reuters qui s’est intéressée à la vente des passeports comoriens. Des étrangers dont certains sont sous sanctions américaines seraient détenteurs de passeports diplomatiques comoriens. Souef Mohamed El-Amine annonce l’annulation prochaine de plus de 150 passeports, la volonté de démanteler les réseaux parallèles et de mener une enquête avec Interpol et les Américains. “S’il s’avère que cette société est coupable de blanchiment, corruption ou autre délit telle que la fragilisation de la sécurité nationale, nous allons tout simplement résilier le contrat qui nous lie à elle” a affirmé le chef de la diplomatie comorienne.


Les révélations s’enchaînent sur l’affaire Semlex. C’est dans ce contexte que le ministre des Affaires étrangères, Souef Mohamed El-Amine a accordé un entretien à Al-watwan hier dans l’après-midi dans son bureau.

Au cours de cette entrevue, le chef de la diplomatie comorienne a annoncé que l’État comorien se réserve le droit de résilier le contrat qui le lie à la société belge de production de documents biométriques.

"Un journaliste a mené des investigations dans plusieurs pays mais rien ne garantit que toutes ses informations sont véridiques et vérifiables. Semlex est indexée parce qu’elle est responsable mais pas encore coupable du moins jusqu’à preuve du contraire. Toutefois, s’il s’avère que cette société est coupable de blanchiment, corruption ou autre délit telle que la fragilisation de la sécurité nationale, nous allons tout simplement résilier le contrat qui nous lie à elle a réagi Souef Mohamed El-Amine. "

150 passeports en annulation

Et ce dernier de rappeler qu’au temps du premier mandat du chef de l’Etat, une délégation à la tête de laquelle se trouvait l’ancien ministre Houmed Msaidié était partie pour mener des discussions avec une imprimerie capable de sortir les documents d’identité biométrique.

Toutefois, le chef de la diplomatie a tenu à préciser qu’Azali Assoumani n’était pas convaincu puisqu’il voulait que des Comoriens soient formés afin de présenter le maximum de garanties.

Le ministre des Affaires étrangères a confirmé les informations parues dans l’agence Reuters qui font état d’une collaboration internationale afin de faire la lumière sur cette affaire de passeports détenus par des personnes sous sanctions américaines et d’autres personnes qui ne devraient pas en détenir.

"Nous cherchons à démanteler les réseaux parallèles qui seraient responsables de la distribution de passeports en dehors des circuits officiels. Il faut savoir qu’une note circulaire sortira prochainement et portera sur l’annulation de plus de 150 passeports. Nous avons sollicité les services d’Interpol et des États-Unis pour nous aider à démêler le vrai du faux dans cette affaire a poursuivi Souef Mohamed El-Amine"

pour qui ceux qui parlent d’un mutisme du gouvernement ont tort “puisque j’ai abordé ce sujet samedi dernier dans une conférence de presse”. 
Si le chef de la diplomatie se montre réservé quant au rôle de Semlex, c’est parce que selon lui, des passeports peuvent être donnés à des personnes pour services rendus ou dans le cadre de missions.

Outre l’annulation des passeports qui seraient obtenus par complaisance ou par la voie de la corruption, le gouvernement attend avec impatience les conclusions de la commission parlementaire chargée de l’enquête sur le programme de la citoyenneté économique.

“Au-delà de l’aspect financier, ce programme n’aura pas amené au pays que de bonnes choses. L’enquête des parlementaires permettra de faire la lumière sur ce programme de la citoyenneté économique par rapport à l’affaire Semlex” devait-il affirmer comptant certainement sur les informations récoltées par des députés qui s’étaient rendus récemment à Abu Dhabi, capitale des Emirats Arabes-unis.
al watwan

AffaireSemlex
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Auteur
(0 évaluation)
Exposition
(0 évaluation)
Actualité
(0 évaluation)
11 revues en février
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Comments are designed to communicate and discuss the features of an enterprise or event, as well as to find out the interesting questions on it.

Éducation
Le mandat du Comité Intérimaire de Gestion de l'université des Comores a pris fin le 10 janvier 2018, comme l'a souligné le décret présidentiel l'ayant mis en place. Compte tenu de certaines circonstances prévalant en ce moment, l'élection du nouveau président de l'université ne peut avoir lieu. Ainsi, pour ne pas entraver le bon fonctionnement de l'institution, il ya lieu de nommer à titre provisoire un Administrateur. Dans le décret n°19-37, signé le 13...
Société
Un jeune homme originaire de Bwéni a été retrouvé mort ce matin en plein conflit entre les villages de Vouvouni et Bweni dans le Bambao. Le ministre de l'intérieur se trouve Aujourd'hui dans la région et appelle à ceux qui ont fui leur domicile de revenir s'ils n'ont rien à se reprocher. Plusieurs personnes sont recherchées par la gendarmerie et une enquête a été ouverte. https://www.facebook.com/COMOROS24.France/videos/2038016792972690/habarizacomore
Société
Communiqué #EDAContraints d'intervenir rapidement au problème de réseau à Chitrouni ya Bandrani, nous informons à nos clients de la région de chissiwani depuis Moimoi-Bandrani-Sima-Vouani et Bimbini qu'ils seront privés de l'électricité ce vendredi 15 février 2019 de 08h à 11h. Merci de votre compréhension et nous nous en excusons de ce désagrément. #EDA
Politique
L'ancien Secrétaire d'État, Mmadi Kapachia, est nommé directeur Général du Fonds Routier en Union des Comores par le président Azali. habarizacomores
Société
Un jeune homme d'origine de Boeni dans le Bambao, aurait été assassiné. Le conflit entre Boeni et Vouvouni dans le Bamabo vient de faire un mort. Des jeunes venus de Vouvouni auraient tabassé dans la nuit de ce vendredi un jeune homme originaire de Boeni. Il est décédé "des suites de ses blessures". La gendarmerie est venue récupérer le corps pour l'amener à l'hôpital El-marouf où sa mort a été confirmée. C'est une histoire de terrain qui a ranimé ce confl...
Politique
Une cérémonie de mise en place de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés a eu lieu de ce matin en présence du Chef de l’Etat, de plusieurs personnalités de la société civile et du monde politique et du Corps diplomatique.Le Grand Cadi qui a pris la parole le premier pour rappeler que les droits de l’homme, notamment de la femme sont bien clairs dans le Saint Coran. « Les diffamations les calomnies, les rumeurs sont interdites dans l’...
Société
La brigade routière a intensifié sa présence ce mardi dans la capitale pour mieux faire face aux automobiliste indélicats. Les contrôles de cette journée ont permis d'interpeller plusieurs motards sans casque et sans plaque d'immatriculation. Le PIGN est venu renforcer la brigade routière dans la prévention et l’application stricte du code de la route. ©Gendarmerie
Société
Éboulement à Paje (Anjouan) survenu aux alentours de 2h du matin, des maisons détruites, aucune victime à déplorer. Le maire adjoint indique qu'il y a encore des risques d'autres éboulements et recommande l'évacuation de la zone. La population est très choquée et demande que les hautes autorités de l'île (Gouverneur et Coordinateur) se rendent sur les lieux pour constater les dégâts et les risques pour la population. Les habitants demandent qu'il y ait une...
Société
Les journalistes de Facebook fm, Abdallah Agwa et Mchangama Oubeid Athouman, viennent d'être transférés à la prison de Moroni. Ils ont été placés en Mandat de dépôt. Le motif de leur arrestation est toujours inconnu. ©Faiza Soulé