Unité et responsabilité au menu de la rencontre entre le Président de l’Union des Comores et les oulémas à Anjouan

Le Président de l'Union des Comores Azali ASSOUMANI a réuni l'ensemble des représentants religieux de l'île d'Anjouan. Le message du chef de l'Etat était clair : unité des comoriens dans la religion et responsabilité des responsables religieux pour préserver cette unité.
Conserver notre précieux héritage religieux pour le transmettre aux générations futures
Notre religion est une et ce depuis un millénaire. Notre religion est le ciment qui compose notre cohésion sociale. Alors Comment nos aïeux ont-ils réussi à maintenir un islam d'obédience chafiite pendant plus d'un millénaire aux Comores alors qu'aujourd'hui cet équilibre semble si fragile ?
En pointant du doigt le chiisme, le Chef de l'Etat a mis en garde des dangers d'une guerre de religion rappelant les exemples syrien, Yéménite et libanais ...
Le corps religieux comme garde-fou et gage de stabilité
Après avoir rappelé l'esprit de tolérance du Prophète dans sa communication avec les autres communautés, Le Président Azali ASSOUMANI a demandé aux responsables religieux de prendre leurs responsabilités pour protéger notre Union et apporter la paix sociale.
Les responsables religieux ont un rôle primordial à jouer face aux dangers de l'insularisme et du séparatisme. Ils doivent être les gardes fous rappelant à l'ordre le pouvoir politique.
La religion, une place importante à prendre dans le débat des assises
Face aux dangers qui minent l'unité comorienne dans la religion, le Président a rappelé le rôle primordial des Assises Nationales dans la définition et la préservation de notre cadre religieux.
Construire un cadre nous permettant de préserver notre précieux héritage et définir clairement le rôle des responsables religieux, tel sera notamment le rôle des assises nationales.
La participation des responsables religieux dans la tenue des assises est une nécessité pour préserver un climat de sérénité et de paix dans la religion.
Après tout s'asseoir et discuter est la première qualité d'un croyant. Les protagonistes de la rencontre ont promis de se revoir très vite et « s'asseoir » pour réfléchir ensemble à la préservation de notre islam des lumières."
Beit Salam
Anjouan
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Auteur
(0 évaluation)
Exposition
(0 évaluation)
Actualité
(0 évaluation)
11 revues en février
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Comments are designed to communicate and discuss the features of an enterprise or event, as well as to find out the interesting questions on it.

Société
FINANCEMENT DES ELECTIONS « Notre pays dispose des moyens pour financer seul les élections » A quelques jours de l’ouverture de la campagne pour les élections harmonisées du 24 Mars prochain, le Ministre des Finances et du Budget, a affirmé dans un interview accordée ce mardi au journal LA GAZETTE des Comores, que « notre pays dispose des moyens pour financer seul les élections, toutefois, nous n’avons pas fermé la porte à toute aide venant de nos partenai...
Politique
FINANCEMENT DES ELECTIONS « Notre pays dispose des moyens pour financer seul les élections » A quelques jours de l’ouverture de la campagne pour les élections harmonisées du 24 Mars prochain, le Ministre des Finances et du Budget, a affirmé dans un interview accordée ce mardi au journal LA GAZETTE des Comores, que « notre pays dispose des moyens pour financer seul les élections, toutefois, nous n’avons pas fermé la porte à toute aide venant de nos partenai...
Politique
Treize candidats participeront à l'élection présidentielle anticipée du 24 mars aux Comores, a annoncé samedi la Cour suprême. Parmi les candidats retenus, seul le chef de l'Etat sortant Azali Assoumani est soutenu par un parti, la Convention pour le renouveau des Comores (CRC), les autres se présentant comme indépendants. La Cour suprême a décidé d'invalider sept candidatures, dont celles des deux principaux concurrents au président sortant: Mohamed Ali S...
Société
A Mutsamudu Anjouan, le "Président suppléant" Moustadroine Abdou a inauguré le bureau régional de l'Office National de la Vanille hier lundi 18 février 2019.Biet salam
Politique
Le "Président Suppléant" Mr Moustadroine Abdou a reçu à son domicile de Sima, en fin d'après-midi ce lundi 18 février 2019, une délégation de la localité de Sima. Il était question de la paix et la sécurité dans les prochaines échéances éléctorales.Beit Salam
Société
2 policiers de la PAF en garde à vue ; 2 adjoints de sécurité de la Police aux frontières qui travaillaient à l’aéroport de Pamandzi, ont été placés en garde à vue en début d’après-midi. Cela fait suite à une enquête en cours et pour lequel un juge a été saisi. Il pourrait s’agir d’un trafic de papiers entre Mayotte et Paris. Le parquet devrait communiquer dans les 24 ou 48h selon les conclusions de l’enquête. ©Mayotte 1ère
Santé
Le Ministère de la Santé, de la Solidarité, de la protection Socialebet de la Promotion du Genre a un nouveau Secrétaire Général. Il s'agit de Monsieur Jean YOUSSOUF jusqu'ici SG au Ministère de la justice, des affaires islamiques, de l'administration publique et des Droits humains. Monsieur Jean YOUSSOUF est un homme qui maîtrise parfaitement le Ministère de la Santé où il y était il n'y a pas bien longtemps. Le nouveau SG a déjà pris ses fonctions depuis...
Politique
Mohamed Ali Soilih alias Mamadou a déposé un recours à le section administrative et constitutionnelle de la cour suprême. L’audience aura lieu cet après-midi probablement à 16h. A suivre...
Société
Un corps d'un homme a été repêché ce dimanche au large de Foumbouni et Malé. L'homme mesurait 1m75 et pesait plus de 85 kg. Il était impossible d'identifier son corps. Le procureur de la République a été aussitôt informé et la brigade régionale, le COSEP et le comité croissant rouge se sont occupés de son enterrement. Notons que le corps ne répondait à aucun signalement de disparition. ©Gendarmerie