Finances publiques : Les recettes annuelles se chiffrent à plus de 100 milliards de francs comoriens

Après un débat houleux entre les députés issus du parti Rassemblement démocratique des Comores (Rdc) et certains élus du parti Juwa d’un côté et les députés de l’Union pour le développement des Comores (Updc) à l’instar du président de l’Assemblée ou encore du président de la commission de finances de l’autre côté, la loi de finances de l’exercice 2018 a été adoptée par 24 députés sur les 33 qui composent le parlement national. Un budget qui se chiffre à plus de 66 milliards de recettes internes, 42 milliards de recettes externes et 65 milliards de dépenses publiques.


Hier en début de journée, la séance plénière pour l’adoption du projet de loi de finances 2018 et une série de rapports de travaux en commission a eu lieu, présidée par le président de l’Assemblée nationale, Dr Abdou Ousseni, en présence du ministre des Finances et du budget, Saïd Ali Saïd Cheyhane, du vice-président chargé de l’Economie, Djaffar Ahmed Saïd Hassani et du ministre en charge des Relations avec les institutions, Mohamed Daoudou.

En matière de prévisions budgétaires, les recettes publiques internes sont fixées à 66, 632 milliards contre 64,360 milliards de francs comoriens pour la loi de finances rectificative 2017. Les recettes externes quant à elles, étaient de 48,221 milliards pour l’exercice 2017 et sont de 42,862 milliards pour 2018, soit une diminution de plus de cinq milliards par rapport à 2017.

Réduire les dépenses et augmenter les investissements

Les dépenses publiques sont de l’ordre de 65,309 milliards contre 65,086 en 2017. Les dépenses du budget d’équipements et d’investissements, constituées du programme d’investissement public, sont évaluées à 49,683 milliards de francs comoriens réparties ainsi : 13,945 milliards sur ressources internes et 35,738 sur financement extérieur.

Après l’ouverture de la séance, le ministre des Finances et du budget, Saïd Ali Saïd Cheyhane a procédé à la lecture de l’exposé de motifs. Dans sa plaidoirie, l’argentier de l’Etat a fait part aux représentants de la nation que le projet de loi de finances soumis à leur adoption a été élaboré dans un contexte politique apaisé et un contexte économique prometteur suite au rétablissement sur l’ensemble du territoire national de l’énergie, et la croissance atteindra les 3%.

Saïd Ali Cheyhane a expliqué aux parlementaires que la loi de finances 2018 s’articulait autour du renforcement de la mobilisation des ressources intérieures en corrigeant le processus de collecte des recettes afin de créer les conditions d’une croissance économique forte et équilibrée susceptible de résorber les déficits.

Il a cité pour illustration, la sécurisation des recettes publiques issues de diverses régies, en systématisant leur versement sur un compte unique du trésor (Cut) à la trésorerie générale des Comores. Ainsi que le renforcement de la stratégie de gestion des finances publiques par la mise en place d’un comité de pilotage et de suivi de la gestion budgétaire.

Selon lui, pour la situation des finances publiques de l’exercice 2018, les autorités ont décidé de poursuivre une politique volontaire par une forte mobilisation des ressources tout en réduisant dans le même temps certaines dépenses jugées onéreuses au vu des priorités et augmenter les investissements. al watwan

laséanceplénièrepourl’adoptionduprojetdeloidefinances2018
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Auteur
(0 évaluation)
Exposition
(0 évaluation)
Actualité
(0 évaluation)
2 revues en février
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Comments are designed to communicate and discuss the features of an enterprise or event, as well as to find out the interesting questions on it.

Éducation
Le mandat du Comité Intérimaire de Gestion de l'université des Comores a pris fin le 10 janvier 2018, comme l'a souligné le décret présidentiel l'ayant mis en place. Compte tenu de certaines circonstances prévalant en ce moment, l'élection du nouveau président de l'université ne peut avoir lieu. Ainsi, pour ne pas entraver le bon fonctionnement de l'institution, il ya lieu de nommer à titre provisoire un Administrateur. Dans le décret n°19-37, signé le 13...
Société
Un jeune homme originaire de Bwéni a été retrouvé mort ce matin en plein conflit entre les villages de Vouvouni et Bweni dans le Bambao. Le ministre de l'intérieur se trouve Aujourd'hui dans la région et appelle à ceux qui ont fui leur domicile de revenir s'ils n'ont rien à se reprocher. Plusieurs personnes sont recherchées par la gendarmerie et une enquête a été ouverte. https://www.facebook.com/COMOROS24.France/videos/2038016792972690/habarizacomore
Société
Communiqué #EDAContraints d'intervenir rapidement au problème de réseau à Chitrouni ya Bandrani, nous informons à nos clients de la région de chissiwani depuis Moimoi-Bandrani-Sima-Vouani et Bimbini qu'ils seront privés de l'électricité ce vendredi 15 février 2019 de 08h à 11h. Merci de votre compréhension et nous nous en excusons de ce désagrément. #EDA
Politique
L'ancien Secrétaire d'État, Mmadi Kapachia, est nommé directeur Général du Fonds Routier en Union des Comores par le président Azali. habarizacomores
Société
Un jeune homme d'origine de Boeni dans le Bambao, aurait été assassiné. Le conflit entre Boeni et Vouvouni dans le Bamabo vient de faire un mort. Des jeunes venus de Vouvouni auraient tabassé dans la nuit de ce vendredi un jeune homme originaire de Boeni. Il est décédé "des suites de ses blessures". La gendarmerie est venue récupérer le corps pour l'amener à l'hôpital El-marouf où sa mort a été confirmée. C'est une histoire de terrain qui a ranimé ce confl...
Politique
Une cérémonie de mise en place de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés a eu lieu de ce matin en présence du Chef de l’Etat, de plusieurs personnalités de la société civile et du monde politique et du Corps diplomatique.Le Grand Cadi qui a pris la parole le premier pour rappeler que les droits de l’homme, notamment de la femme sont bien clairs dans le Saint Coran. « Les diffamations les calomnies, les rumeurs sont interdites dans l’...
Société
La brigade routière a intensifié sa présence ce mardi dans la capitale pour mieux faire face aux automobiliste indélicats. Les contrôles de cette journée ont permis d'interpeller plusieurs motards sans casque et sans plaque d'immatriculation. Le PIGN est venu renforcer la brigade routière dans la prévention et l’application stricte du code de la route. ©Gendarmerie
Société
Éboulement à Paje (Anjouan) survenu aux alentours de 2h du matin, des maisons détruites, aucune victime à déplorer. Le maire adjoint indique qu'il y a encore des risques d'autres éboulements et recommande l'évacuation de la zone. La population est très choquée et demande que les hautes autorités de l'île (Gouverneur et Coordinateur) se rendent sur les lieux pour constater les dégâts et les risques pour la population. Les habitants demandent qu'il y ait une...
Société
Les journalistes de Facebook fm, Abdallah Agwa et Mchangama Oubeid Athouman, viennent d'être transférés à la prison de Moroni. Ils ont été placés en Mandat de dépôt. Le motif de leur arrestation est toujours inconnu. ©Faiza Soulé