Aucun comorien parmi les victimes de l’esclavage en Libye

Jusqu’à hier mardi 21 novembre, les informations faisant état d’une présence de migrants comoriens parmi ceux qui étaient vendus comme esclaves devenaient de plus en plus crédibles. Mais les enquêtes menées depuis samedi dernier par notre représentation en poste en Libye viennent de rassurer l’opinion. Dans un courrier qu’ils ont envoyé au ministère des Affaires étrangères, nos diplomates affirment qu’aucun comorien n’a pour le moment été victime de ces pratiques.
C’est donc une bonne nouvelle à la fois pour la population mais aussi pour le gouvernement comorien.
Il n’y aurait pas le moindre ressortissant comorien parmi les migrants qui sont vendus comme esclave en Libye par des malfaiteurs qui profitent du chaos régnant au pays a fait savoir notre ambassade se trouvant sur place dans une note expédiée à nos autorités.
Un ouf de soulagement. Surtout dans la mesure où les rumeurs qui courraient ces derniers jours penchaient beaucoup plus sur une présumée présence de comoriens et qui seraient victimes de ces “actes infâmes”. Un scénario plausible puisque bon nombre de comoriens voulant se rendre en Europe transitent toujours par ce pays septentrional de l’Afrique. “Au lendemain de l’éclatement de ces révélations, le gouvernement comorien avait dans un communiqué fait savoir qu’il attendait un rapport sur l’évolution de la situation” a rappelé le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Ali Mohamed.
83 migrants comoriens
Ce dernier nous révélera que depuis samedi les diplomates comoriens accrédités dans notre ambassade en Libye avaient travaillé d’arrache pied pour vérifier si oui ou non il y avait des comoriens parmi les migrants vendus comme esclaves. Notre représentation aurait selon ses dires effectué des visites dans tous les centres officiels où l’on accueille les migrants qui veulent traverser la méditerranée. Dans notre édition d’hier pourtant, certains témoignages de proches de migrants comoriens assuraient le contraire et déclaraient être rançonnés.
L’investigation de nos diplomates en Libye réalisée conjointement avec l’Organisation internationale des migrations (Oim) aurait permis de recenser tous les comoriens vivants dans ces centres qui attendent une occasion pour rejoindre les côtes italiennes. Selon les chiffres mentionnés dans ce courrier, il y aurait en tout quatre vingt trois ressortissants comoriens dans ces centres.
Toutefois, notre interlocuteur n’a pas voulu donner plus de détails sur les identités de nos ressortissants figurant sur cette liste dans lequel l’on a mentionné les noms et la localité d’origine. “Pour le moment, je ne peux pas vous donner plus de détails sur ca. Mais nous avons quand même rencontré le chargé des affaires de l’ambassade libyenne aux Comores. D’abord, c’est un pays frère avec lequel nous entretenons des relations bilatérales.
Et l’on sait très bien que le gouvernement libyen n’est pas responsable de ces actes. Donc il fallait qu’on vienne compatir avec eux. Ce diplomate a d’ailleurs remercié le soutien de notre gouvernement” détaillera Ali Mohamed, ancien ministre des Affaires sociales sous le mandat d’Azali I. Depuis une semaine les révélations sur une vente d’êtres humains comme esclaves qui se produirait en Libye ont fait l’effet d’une bombe dans le monde plus particulièrement sur le continent Africain.
Les autorités libyennes ont même ouvert une enquête afin de mettre la main sur les auteurs. A l’heure actuelle, les pays africains cherchent à savoir si leurs ressortissants en font partie des migrants mis en vente. La Côte-d’Ivoire a par exemple rapatrié 150 ressortissants et compte poursuivre le processus. Un scénario qui pourrait être envisagé par Moroni qui se penche déjà sur la manière dont elle pourrait aider les ressortissants. @al-watwan
VentedemigrantsenLibye esclavage
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Auteur
(0 rate)
Exposition
(0 rate)
Actualité
(0 rate)
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Comments are designed to communicate and discuss the features of an enterprise or event, as well as to find out the interesting questions on it.

Politique
La France a appelé aujourd'hui «l'ensemble des acteurs politiques» comoriens à la «plus grande retenue» et au «dialogue», après les violences liées à la réélection contestée du président Azali Assoumani. Paris «invite les autorités comoriennes, ainsi que l'ensemble des autres acteurs politiques, à faire preuve de la plus grande retenue et à régler leur différend par un dialogue inclusif», a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangè...
Société
Le 30e sommet arabe ordinaire s’est déroulé à Tunis alors que la région traverse un contexte difficile avec notamment des crises qui secouent de nombreux pays comme le Yémen, la Syrie et la Libye pour ne citer qu’eux. Les peuples arabes s’attendaient au moins à une réaction digne de ce nom après la récente décision du président américain Donald Trump de reconnaître la souveraineté de l’Etat sioniste sur le Golan syrien occupé. Cependant, les dirigeants ara...
Société
Les Comores sont toujours dans l’attente des résultats définitifs de la présidentielle du 24 mars. C’est la Cour suprême qui doit les proclamer. Après un scrutin contesté, le président Azali avait été déclaré vainqueur avec 60 % des voix par la Commission électorale. L’attente se vit dans un climat tendu depuis les violences, le jour du scrutin, et l’attaque du camp militaire de Kandani qui a fait trois morts. Par RFI
Politique
"Ces derniers jours, les Comores ont été le théâtre de graves tensions politiques et des actes de violence occasionnant des pertes en vies humaines. Ils font suite aux élections tenues le 24 et marquées, selon la déclaration conjointe des missions internationales d’observation électorale, par des irrégularités importantes mettant en doute la transparence et crédibilité du scrutin.   Face à cette situation, il importe que les autorités comoriennes ainsi que...
Politique
Le gouvernement comorien, représenté par le ministre de l’Intérieur, porte-parole du gouvernement, Mohamed Daoudou, le directeur de cabinet du président de la République chargé de la Défense, Youssoufa Mohamed Ali, et le secrétaire d’État chargé de la Coopération internationale, Djoumoi Saïd Abdallah, a rencontré tous les ambassadeurs, consuls et représentants des organismes internationaux accrédités à Moroni, en début de la journée du vendredi 29 mars der...
Société
Près de 2000 comoriens manifestent en ce moment Porte d'Aix à Marseille pour protester contre la réélection du colonel Azali à la tête du pays. Une réélection entachée d'irrégularités.   Le Collectif des Comoriens de l'extérieur a appelé l'ensemble de la communauté à manifester pour dire non à "la dictature du colonel Azali aux Comores". A Marseille ou réside la plus importante communauté de comoriens de France, ils sont 2000 actuellement rassemblés porte...
Politique
TUNIS, 31 mars 2019 (TAP)- Mohamed El-Amine Souef, ministre comorien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a déclaré, dimanche, à Tunis, que la région arabe vit une conjoncture délicate qui nécessite une intervention urgente de la part des dirigeants arabes pour faire face aux menaces à la sécurité et pour réaliser les aspirations des peuples à la prospérité.   Il a appelé les leaders arabes, dans son discours prononcé à l'occasion a...
Société
La majorité cherche à faire monter la pression autour du CNT. Le directeur de campagne du président Azali a lancé, ce samedi 30 mars, de graves accusations contre l’organisation d’opposition. Selon Houmed Msaidie, le mouvement serait coupable de complot afin de renverser le pouvoir, notamment pour avoir synchronisé, jeudi, l’évasion du commandant Faissoal Abdou Salam, l’attaque du camp militaire de Kandani ainsi que l’intrusion d’individus à l’ambassade de...
Société
Des comoriens de la diaspora manifestent à MarseilleHabarizacomores Cliquez ici pour voir la vidéo https://www.facebook.com/COMORES24.France/videos/975406149328188/