le conseiller diplomatique "Mohamed Issimaïla" : Les membres du gouvernement doivent soutenir la décision sur le Qatar ou se taire

Selon le conseiller diplomatique du président Azali, l’ex-président de la République, Sambi, ne devait pas rendre public son opposition “dans la mesure où il connait parfaitement les rouages, comprend les difficultés quand il s’agit de prendre ce genre de décision et du fait que son parti, allié du principal parti au pouvoir, détient des postes ministériels.
Le conseiller diplomatique du président de la République, Mohamed Issimaïla, a tenu un point de presse hier, mardi 20 juin au palais de Beït-Salam, pour “faire le point” sur les sujets qui dominent l’actualité nationale, à commencer par la rupture diplomatique avec Doha.
Sur ce point, il a soutenu que le dernier mot dans ce genre de sujet revenait au seul président qui, en l’occurrence, “avait pris en compte tous les paramètres d’une décision délicate”.
S’il reconnait que chacun est libre d’avoir son point de vue et que les voix dissonantes se feront toujours entendre, il a tenu à “rappeler” que tous ceux qui sont au gouvernement doivent s’aligner sur la position du président ou s’abstenir de la fustiger même si elle ne leur convenait pas, faisant clairement allusion à l’ancien président Sambi qui, sur les réseaux sociaux, a exprimé son opposition.
Une coordination sur la question de Mayotte
Selon lui, l’ex-président ne devait pas rendre public son opposition dans la mesure où il connait parfaitement les rouages et comprend les difficultés quand il s’agit de prendre ce genre de décision et où son parti est l’allié du principal parti au pouvoir, la Crc, que le Juwa détient des postes ministériels.
Il a, par ailleurs, appelé tous les acteurs à faire en sorte de tirer les meilleurs profits possibles des accords bilatéraux signés avec l’Arabie saoudite “car, devait-il martelé, les Comores ont rompu avec le Qatar pour soutenir Riyad et non pas parce qu’elles détestaient le Qatar”.
Pour ce qui est des propos tenus, il y a un mois, par le président français, Emmanuel Macron sur les Kwasa-Kwasa en rapport avec la traversée périlleuse du bras de mer séparant les deux îles comoriennes de Ndzuani et de Mayotte, Mohamed Issimaïla appelle à “unir les efforts pour résoudre cette question” qui aurait été largement discutée lors de la dernière rencontre entre le président et des partis d’opposition.
Il prendra le soin de préciser que la classe politique se serait mise au diapason de la position du président “d’opter pour une stratégie nationale” dans les efforts menés pour résoudre ce problème.
“Si une telle structure était mise en place, le pays aurait une même ligne et les gouvernants successifs s’y conformeraient contrairement à ce qui se passe actuellement où chaque gouvernement a sa propre stratégie sur la question”, assure-t-il. “Nous devons persévérer et rappeler au monde que notre position ne changera pas d’un iota sur le retour de l’île sœur”.
qatar
If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Auteur
(0 rate)
Exposition
(0 rate)
Actualité
(0 rate)
2 revues en mars
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Comments are designed to communicate and discuss the features of an enterprise or event, as well as to find out the interesting questions on it.

Politique
Les Comoriens sont appelés ce dimanche 24 mars aux urnes pour une élection historique marquée essentiellement par une bipolarisation du débat autour de la rupture et la continuité des réformes du pays. En tout, 309 137 électeurs devraient se prononcer, pour les cinq prochaines années, sur treize candidats pour l’élection présidentielle et vingt-deux candidats pourles gubernatoriales dont une seule femme. On compte 123.543 électeurs à Ndzuani, 21.671 à Mwal...
Sport
Les Comores ont joué leur dernier match Hier 23 mars 2019 au Cameroun contre les lions indomptables. Les Comores ont perdu le match pour un score de 3 buts à 0.actu-comores Cliquez ici pour voir la vidéo https://www.facebook.com/COMOROS24.France/videos/1212919948846720/
Société
Monsieur Daoud Attoumane, originaire de Magnassini dans le Nioumakelé, a été arrêté par la gendarmerie. Cet un ancien commissaire du gouverneur Salami est un militant du parti JUWA.   Après la libération du directeur de campagne du parti de l'ancien président Sambi, Attoumane Machine, c'est un autre militant qui vient d'être arrêté. Nous ne connaissons pas les motifs de cette arrestation. habarizacomores
Société
Ikoni avait annoncé la couleur avant le début de la campagne, aucun meeting dans la ville, la jeunesse est en deuil jusqu’à ce que justice soit faite sur le meurtre de Ahamada Gazon.   Une position qui a mis tout le monde dans l’embarras surtout les partisans de la mouvance qui ont multiplié les manœuvres pour casser cet embargo. Mais rien n’a marché jusqu’à l’avènement du B52, un groupe de jeunes qui s’apparente à une milice et qui serait affilié au parti...
Société
La présidente du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen se rend du 26 au 29 mars à La Réunion et à Mayotte, dans le cadre de la campagne pour les élections européennes, a annoncé vendredi son parti. Marine Le Pen arrivera mardi à Mayotte, où elle rencontrera notamment le Comité de défense des intérêts de Mayotte (Codim), groupe qui avait activement participé aux mouvements de «décasages» illégaux de 2016 pour expulser ceux qu'ils considéraient comme cla...
Société
Dans la perspective des élections présidentielles et des gouverneurs prévues le 24 mars, le Secrétaire général appelle toutes les parties prenantes nationales à renouveler leur engagement en faveur d’un scrutin transparent et pacifique qui inclut une pleine participation des femmes. Le Secrétaire général rappelle l’importance du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, ainsi que de la conduite professionnelle et impartiale des forces de...
Politique
Azali fait le plein à AJAO Après celui d’ouverture à Mitsoudjé, qui a fait décoller sa campagne, le candidat Azali Assoumani a tenu son dernier grand meeting hier à Moroni, plus précisément au stade mythique d'AJAO. Dans ce stade capable de réunir plus de 40.000 places, un podium monté aux couleurs du drapeau de la Mouvance présidentielle et du Parti CRC sont installés partout, alors que les effigies du président Azali et Madame Sitti Farouanta sa candidat...
Politique
Hier, Le candidat Fahmi Saïd Ibrahim a visité Koni Jojo à Anjouan vidéo©Agodan Pour voir la vidéo , Cliquez ici https://www.facebook.com/COMOROS24.France/videos/483063625560968/
Politique
Aujourd'hui, Le mouvement présidentiel a organisé un meeting au stade Ajao, à Moroni.vidéo©Agodan Pour voir la vidéo, cliquez ici https://www.facebook.com/COMOROS24.France/videos/330385977608545/