Coopération comoro-saoudienne

Les relations diplomatiques entre l’Arabie saoudite et les Comores ont commencé officiellement le 31 décembre 1983, année où a été ouverte l’ambassade des Comores dans la capitale saoudienne.

Il faut, cependant, noter que quelques années auparavant, en 1979 plus précisément, une convention entre le Fonds Saoudien et le gouvernement, d’un montant de plus de 3 millions de dollars, a été signée.

Cette convention a été paraphée par l’ancien ministre des Affaires étrangères, Said Kafe. 
En 1989, une aide budgétaire a été octroyée par l’Arabie Saoudite et elle servira, entre autres, à payer un avion pour la défunte compagnie nationale aérienne, Air Comores.

 L’Arabie saoudite, est intervenue, juste après l’indépendance des Comores pour financer le coût que représentait l’arrivée d’enseignants de nombreux pays, dont la Belgique, et certains pays du Maghreb.

Ce payas ami a également ouvert ses universités, à la fois technique, de droit et de théologie, pour former des centaines de comoriens, dont certains parmi eux, à l’exemple du président de l’Udc, Said Bouhane, occupent les plus hautes fonctions de l’Université et des Affaires étrangères.

Après la victoire du président Sambi, ce pays a affrété un avion pour faire venir des représentants du gotha financier et des chefs d’entreprises saoudiens pour investir au pays.

La présence des affairistes du Comoros-Gulf holding, dont Bachar Kiwan, qui détenaient des pans entiers de l’économie comorienne, a dissuadé la grande majorité.

L’Arabie saoudite, a aussi beaucoup œuvré dans le secteur de l’eau, notamment dans son adduction dans plus de 10 villages, dont Uropveni et Chindini, au sud de Ngazidja, dans les années 80.

L’éducation n’est pas en reste. Dès 1973, bien avant l’officialisation des relations diplomatiques, l’Arabie Saoudite au travers d’un don, a largement contribué à la construction d’écoles d’enseignement professionnel, à Ndzuani, ou encore celle de Mvuni, qui a formé un très grand nombre de cadres du pays.

Dans la même période, au niveau de la santé, 3 centres médicaux ont été construits au niveau de Ngazidja à Kwambani, Bimbini à Ndzuani et Nyumashuwa à Mwali.

Sous feu Ahmed Abdallah Abderemane, la première route en enrobé l’a été grâce au royaume saoudien. Il s’agit de la «Route roi Fahad Ibn Abdelaziz», construite au sud de Ngazidja et reliant la localité de Panda, à l’ouest, à celle de Nyumadzaha-Mvumbari, à l’Est de l’immense région de Mbadjini.

Sous le premier mandat d’Azali Assoumani, à l’ouverture de la télévision nationale, Ryad a beaucoup contribué à son installation en apportant des équipements supplémentaires.

Peu après, le pays recevra le prince Walid Ibn Talal, multimilliardaire, qui fera don de 1 million de dollars qui a été consacré à l’énergie.

Sous Sambi, 5 millions de dollars seront éjectés dans le projet Habitat. Le graal sera atteint avec Ikililou qui recevra une aide budgétaire de 40 millions d’euros et qui a servi à éponger les arriérés de salaires et à régler une partie de la dette. 

If you notice an error, highlight the text you want and press Ctrl + Enter to report it to the editor
Auteur
(0 rate)
Exposition
(0 rate)
Actualité
(0 rate)
I recommend
Il n y a pas encore de recommandations

Commentaires

Comments are designed to communicate and discuss the features of an enterprise or event, as well as to find out the interesting questions on it.

Politique
La France a appelé aujourd'hui «l'ensemble des acteurs politiques» comoriens à la «plus grande retenue» et au «dialogue», après les violences liées à la réélection contestée du président Azali Assoumani. Paris «invite les autorités comoriennes, ainsi que l'ensemble des autres acteurs politiques, à faire preuve de la plus grande retenue et à régler leur différend par un dialogue inclusif», a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangè...
Société
Le 30e sommet arabe ordinaire s’est déroulé à Tunis alors que la région traverse un contexte difficile avec notamment des crises qui secouent de nombreux pays comme le Yémen, la Syrie et la Libye pour ne citer qu’eux. Les peuples arabes s’attendaient au moins à une réaction digne de ce nom après la récente décision du président américain Donald Trump de reconnaître la souveraineté de l’Etat sioniste sur le Golan syrien occupé. Cependant, les dirigeants ara...
Société
Les Comores sont toujours dans l’attente des résultats définitifs de la présidentielle du 24 mars. C’est la Cour suprême qui doit les proclamer. Après un scrutin contesté, le président Azali avait été déclaré vainqueur avec 60 % des voix par la Commission électorale. L’attente se vit dans un climat tendu depuis les violences, le jour du scrutin, et l’attaque du camp militaire de Kandani qui a fait trois morts. Par RFI
Politique
"Ces derniers jours, les Comores ont été le théâtre de graves tensions politiques et des actes de violence occasionnant des pertes en vies humaines. Ils font suite aux élections tenues le 24 et marquées, selon la déclaration conjointe des missions internationales d’observation électorale, par des irrégularités importantes mettant en doute la transparence et crédibilité du scrutin.   Face à cette situation, il importe que les autorités comoriennes ainsi que...
Politique
Le gouvernement comorien, représenté par le ministre de l’Intérieur, porte-parole du gouvernement, Mohamed Daoudou, le directeur de cabinet du président de la République chargé de la Défense, Youssoufa Mohamed Ali, et le secrétaire d’État chargé de la Coopération internationale, Djoumoi Saïd Abdallah, a rencontré tous les ambassadeurs, consuls et représentants des organismes internationaux accrédités à Moroni, en début de la journée du vendredi 29 mars der...
Société
Près de 2000 comoriens manifestent en ce moment Porte d'Aix à Marseille pour protester contre la réélection du colonel Azali à la tête du pays. Une réélection entachée d'irrégularités.   Le Collectif des Comoriens de l'extérieur a appelé l'ensemble de la communauté à manifester pour dire non à "la dictature du colonel Azali aux Comores". A Marseille ou réside la plus importante communauté de comoriens de France, ils sont 2000 actuellement rassemblés porte...
Politique
TUNIS, 31 mars 2019 (TAP)- Mohamed El-Amine Souef, ministre comorien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a déclaré, dimanche, à Tunis, que la région arabe vit une conjoncture délicate qui nécessite une intervention urgente de la part des dirigeants arabes pour faire face aux menaces à la sécurité et pour réaliser les aspirations des peuples à la prospérité.   Il a appelé les leaders arabes, dans son discours prononcé à l'occasion a...
Société
La majorité cherche à faire monter la pression autour du CNT. Le directeur de campagne du président Azali a lancé, ce samedi 30 mars, de graves accusations contre l’organisation d’opposition. Selon Houmed Msaidie, le mouvement serait coupable de complot afin de renverser le pouvoir, notamment pour avoir synchronisé, jeudi, l’évasion du commandant Faissoal Abdou Salam, l’attaque du camp militaire de Kandani ainsi que l’intrusion d’individus à l’ambassade de...
Société
Des comoriens de la diaspora manifestent à MarseilleHabarizacomores Cliquez ici pour voir la vidéo https://www.facebook.com/COMORES24.France/videos/975406149328188/